Retour

14/09/2012

Cinq ans après le Grenelle, où en sommes-nous en Pays de la Loire ?

A quelques heures de la conférence environnementale, le Comité français pour le développement durable -Comité 21- dresse un bilan des enjeux en Pays de la Loire, cinq ans après le Grenelle de l’environnement. Sur les déchets, le Comité 21 constate que le taux de recyclage avoisine les 43%, dépassant largement l’objectif du grenelle (35% en 2012). L’agriculture et les énergies renouvelables sont également sur la bonne voie, même si les efforts doivent être accélérés. Ainsi, la région des Pays de la Loire se situe à la 2ème place des régions les plus dynamiques sur l’agriculture biologique (4,10% de la surface agricole utilisée) et la part des énergies renouvelables dans la consommation en Pays de la Loire devrait atteindre 5,5% en 2013 contre 3,8% en 2007. En revanche, les émissions de gaz à effet de serre restent préoccupantes. La Région émet chaque année 10,09 tonnes de CO2 par an et par habitant, soit 22,3% de plus que la moyenne nationale. La maîtrise des déplacements constitue un des enjeux les plus importants : les ligériens se déplacent en effet plus souvent que ceux des autres régions. Au cours de l'année 2008 chaque habitant a ainsi émis 2,15 tonnes de CO2 pour se déplacer soit 9% de plus que la moyenne nationale (hors Ile-de-France). La biodiversité souffre également, en raison d’une forte urbanisation notamment en Vendée, en Maine et Loire et en Loire Atlantique. A ce jour, 11,3% du territoire est artificialisé (espaces construits, voies de communication)  contre 9% au niveau national.
Télécharger le communiqué de presse