Retour

15/09/2014

Les collectivités, moteurs de changement pour la transition écologique

Dans la matinée du 9 septembre, s’est déroulé le colloque des Rubans du Développement Durable, rassemblant 155 participants autour des actions et du travail d’exemplarité des collectivités territoriales labellisées. La première table ronde a rappelé que les collectivités territoriales sont des acteurs essentiels de la transition écologique avec de grandes avancées en marche sur les territoires. De cette table ronde, ressort la nécessité de mobiliser et de responsabiliser l’ensemble des acteurs, des citoyens aux autres collectivités en passant par les entreprises, mais aussi d’anticiper et de développer des solutions pour les territoires de demain. Jérôme PERDRIX, adjoint au maire d’Ayen, a ainsi rappelé l’importance de la participation citoyenne dans les démarches de développement durable, notamment avec l’innovation Relais Service aux Publics. Les collectivités doivent également être mobilisées et fédératrices pour les autres acteurs du territoire comme l’a évoqué Jean-Pierre TETU, vice-président du Conseil général de la Somme, avec l’exemple du Club climat qui rassemble 140 adhérents. Véronique LINE, responsable développement durable, a quant à elle souligné l’importance de développer des solutions techniques et des alternatives pour la ville durable de demain avec les projets Phosphore et Astainable. Enfin, cette table ronde s’est conclue par l’intervention de Pierre GUYARD, directeur des Marchés Collectivités et Habitat du groupe GDF SUEZ, qui a évoqué l’efficacité énergétique et la responsabilisation des utilisateurs.

Les partenariats soutenant l’action locale ont fait l’objet d’une seconde table ronde. Les intervenants ont souligné l’importance de fonder ces partenariats sur la réciprocité, l’échange de bonnes pratiques, la créativité, la mutualisation et la solidarité. Jacques PELISSARD, président de l’Association des Maires de France estime ainsi que ces partenariats sont indispensables en toute nature et qu’il faut privilégier une approche contractuelle. Il évoque les partenariats fondés sur l’échange de bonnes pratiques entre sa ville de Lons-le-Saulnier et les agriculteurs locaux. Madame Anne WALRYCK, conseillère municipale délégué auprès du maire de Bordeaux, a souligné la nécessité d’une plus grande créativité et imagination dans un contexte actuel contraint et évoque la première plateforme mondiale sur les hydroliennes nommée SEENEOH. Les partenariats doivent être l’occasion de travailler ensemble à l’examen des besoins, construire ensemble des solutions et les mettre en place, selon Jean-Marc BORELLO, président du directoire Groupe SOS en évoquant les services développés par le groupe. Jean-René MOREAU, administrateur national de la MNT, rappelle que la mutualisation est primordiale et évoque les travaux de l’Observatoire social territorial sur les métiers pénibles. Enfin, Marc DENIS, vice-président chargé du développement durable à Cergy-Pontoise Agglomération, a évoqué l’importance de nouer des partenariats entre institutionnels et citoyens, avec pour illustration l’action « l’agglo sans mon auto ».

Cette matinée de colloque s’est achevée par l’intervention de Gilles BERHAULT, président du Comité 21, qui rappelle que cet évènement marque le début des évènements de l’automne sur les collectivités territoriales et le développement durable, et appelle à la généralisation des bonnes pratiques en vue de la COP 21 qui se déroulera à Paris en 2015.

Site des Rubans du Développement Durable
>> Communiqué de presse du colloque des Rubans 2014