Retour

13/11/2017

COP23, TRANSITION DOUCE OU ACCELERATION ? une note d'analyse du Comité 21 à mi-parcours

Depuis 2014 et la COP20 à Lima, le Comité 21 participe systématiquement aux COP climat afin de faire connaitre les engagements de ses adhérents en faveur de la lutte contre le changement climatique. A Bonn, en Allemagne, se tient depuis le 6 novembre dernier la 23ème Conférence des Parties, ou COP23, présidée par les îles Fidji. Le Comité 21 est présent pour contribuer aux débats de la deuxième semaine, du 13 au 17 novembre, mais également pour mettre en lumière le sujet de l'adaptation au changement climatique, sujet qu'il a choisi comme une de ses priorités stratégiques de 2017-2018 et qui devrait mobiliser l'attention à la même hauteur que l'atténuation.

En parallèle de cette participation aux COP, le Comité 21 propose des analyses sur l'avancement de l'Accord de Paris dans le cadre du CERRESCE (Centre de ressources pour une responsabilité sociale climatique et énergétique). Cette nouvelle note est réalisée par Bettina Laville, présidente du Comité 21, à mi-parcours de la COP23.


« A la fin de la première semaine de cette COP 23, on ne peut dire si elle marquera un jalon « naturel » entre celle de Marrakech, qui a vu l'Accord de Paris rentrer en vigueur, et la prochaine COP polonaise, qui devra enterrer définitivement l'espoir de ne pas dépasser les 1,5 degrés de réchauffement pendant ce siècle et surtout fixer le cadre d'application de l'Accord de Paris.

On a cependant le sentiment que les négociations entre les parties avancent, en tout cas sur les règles d'application de l'Accord de Paris. Mais l'élan que donnent les Îles Fidji, qui président, renforcé par l'imminence et l'ampleur des bouleversements climatiques, risque de se heurter en deuxième semaine à la grogne montante des pays en développement, qui refont les additions sans trouver, disent–ils, les 100 milliards par an promis… depuis 8 ans, à Copenhague, et gravés dans le marbre dans l'Accord de Paris. Sans compter sur la présence ambigüe des USA et à l'absence pesante de la Russie. »  

Bettina Laville, présidente du Comité 21, et Sarah Schonfeld, responsable International, sont présentes à la COP23 du 13 au 17 novembre.

A lire