Retour

09/10/2017

Le Comité 21, très fier que l'AFCDRP, chef de file en France du réseau mondial « Maires pour la Paix », soit membre de l'ICAN, lauréat 2017 du Prix Nobel de la Paix

Vendredi 6 octobre, l'ICAN (International campaign to abolish nuclear Weapons), la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, a été désignée lauréat 2017 du Prix Nobel de la Paix. Le Comité 21 tenait à féliciter son adhérent, l'Association Française des Communes, Départements et Régions pour la Paix (AFCDRP), chef de file du réseau des Maires pour la Paix en France, membre de l'ICAN. En effet, l'AFCDR est engagée dans ce collectif d'organisations non gouvernementales pour mèner un combat sans relâche pour l'interdiction et l'élimination de ces armes qui sont plus que jamais au coeur des tensions internationales.

2007, l'objectif de l'ICAN est de sensibiliser les citoyens et de faire pression sur les gouvernements pour qu'ils entament des négociations sur un traité d'interdiction des armes nucléaires. Ce travail a été récompensé par l'adoption à l'Assemblée générale de l'ONU, le 7 juillet 2017, du Traité d'interdiction des armes nucléaires, approuvé en juillet par 122 Etats membres de l'ONU sur 192. L'ICAN est menée par 424 organisations non-gouvernementales, dont 56 en France, dans 95 pays.
Quant au réseau mondial « Maires pour la Paix », fondé par les maires d'Hiroshima et de Nagasaki, il se mobilise depuis 1982 pour l'abolition des armes nucléaires et compte aujourd'hui près de 7 500 collectivités territoriales membres issues de 162 pays, soit une moyenne de 46 par pays. En France, l'AFCDRP, l'Association Française des Communes, Départements et Régions pour la Paix, propose plus particulièrement de faire de la culture de la paix un outil de la gestion locale.
En septembre dernier, le Comité 21 a eu le plaisir d'interviewer, pour sa newsletter Infos 21, son délégué général, Michel Cibot, sur le rôle de l'AFCDRP au regard des Objectifs de développement durable (ODD) et plus particulièrement, l'ODD 16 sur « Paix, justice et instances efficaces ». Il y précisait : « Notre réseau encourage le développement de politiques publiques locales contribuant à faire de l'ODD 16 une réalité concrète… mais nous pouvons dire que tous les ODD sont importants pour les territoires et pour la paix en général... Il est donc nécessaire que tous les intervenants locaux se les approprient, les connaissent d'abord, les travaillent et les mettent en pratique sur le terrain. »

Retrouvez l'interview de Michel Cibot
Liste des partenaires de l'ICAN -> voir France