Des partenaires fidèles et investis

L'activité du Comité 21 dans le grand ouest bénéficie du soutien de nombreux acteurs, tant sur le plan financier que sur le plan technique.



Présentation

  • CONSEIL RÉGIONAL DES PAYS DE LA LOIRE

    Le Conseil régional des Pays de la Loire subventionne les actions d’accompagnement et de mise en réseau sur le développement durable en Pays de la Loire. Il soutient plus particulièrement la sensibilisation et l’animation autour de l’adaptation au changement climatique auprès des acteurs régionaux, la contribution à la réflexion régionale sur l’économie circulaire et l’animation d’un cycle thématique sur le volet aménagement, développement durable et équilibre des territoires, contributions qui pourront alimenter l’élaboration du futur SRADDET.

    http://www.paysdelaloire.fr
  • DREAL PAYS DE LA LOIRE

    http://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/

  • EDF - DÉLÉGATION RÉGIONALE PAYS DE LA LOIRE



Actualités

02/03/2017

Centrale thermique de Cordemais. Du « charbon » à la « biomasse » : l’expérimentation de co-combustion

Construite en 1970, aux bords de l’estuaire de la Loire, la Centrale thermique de Cordemais compte 4 unités de production pour une puissance totale de 2600 MV et fonctionne au charbon et au fioul. Dans une démarche de Responsabilité Social (certifiée SA 8000), la centrale explore aussi de nouvelles pistes pour contribuer à la Transition Energétique, avec un projet de co-combustion biomasse.

2016 est une année de transition et marque un tournant pour la Centrale de Cordemais, puisque la décision a été prise d'un arrêt définitif des 2 unités de production au fioul en avril 2018.

La centrale de Cordemais envisage donc une adaptation de son outil industriel avec un projet de co-combustion biomasse, pour lequel un essai encourageant a déjà été réalisé en février dernier sur le site. Pour améliorer le rendement, il faut transformer les déchets de façon à leur donner plus de volume : il s'agit de la densification. C'est le rôle du "pilote", arrivé en mars sur le site qui sera utilisé afin de faire les premiers test sur un échantillon de biomasse. La prochaine étape déterminante de ce projet aura lieu avant l'été 2017, pour des tests à plus grande échelle (sur 500 tonnes de biomasse) avec un prototype démonstrateur.

Cette co-combustion est un projet biomasse uniquement locale, à partir de combustibles solides de récupération (déchets alimentaires, déchet verts... etc.). Reste encore quelques défis à relever pour aboutir à ce projet ambitieux, comme celui de l’approvisionnement en biomasse locale ou encore connaître le pouvoir énergétique de ces déchets verts…


Crédit photo : EDF-V-Joncheray

15/10/2018

Le C21 Grand Ouest est partenaire de la journée « Valoriser le potentiel de l’économie circulaire dans la commande publique » organisée par le Réseau Grand Ouest

Le Réseau Grand Ouest organise, en partenariat avec le Comité 21 Grand Ouest, une journée sur le thème de la commande publique et du développement durable le 8 novembre prochain.